Respiration  

 

 

Je n'écris pas pour plaire,

j'écris parce que c'est ma respiration.

 

 

 

J'écris des romans ni à l'eau de rose, ni intellectuels ; un entre-deux où mes personnages, comme dans la vraie vie, s'aiment, se quittent, travaillent, voyagent ; où mes personnages se marient, divorcent, font des rencontres et des enfants.

Ainsi font, dans La Forteresse de l'Autre Monde, Anne et Vincent, Typhaine et Jérôme, pour ne nommer qu'eux.

Et comme dans la vraie vie, ils s'interrogent, avancent, reculent, jusqu'au jour où ils trouvent des réponses et me permettent de les laisser se reposer à l'abri du mot FIN.